HISTOIRE DE FERRIÈRES-HAUT-CLOCHER


 

Comme son nom l’indique Ferrières fut un lieu où l’on devait pratiquer l’extraction de minerai de fer à ciel ouvert et ceci depuis l’époque romaine.

En 1875, une sépulture gallo-romaine a été découverte sur l’actuelle place de l’église de Ferrières. Au cours de l’aménagement de l’ancien arsenal des pompiers en salle des fêtes, dans les années 1990, il a été trouvé également sur ce même lieu un nombre considérable de tuiles gallo-romaine. Preuve de l’existence d’une habitation de cette époque.

Cette découverte archéologique dont nous parlerons avec détail dans une prochaine rubrique était considérée comme des plus intéressantes en Normandie. Les objets ont été recueillis par M. l’abbé Lebeurier et par
M.Izarn, pour le compte de la Société libre de l’époque.

Le nom de Ferrières apparaît une première fois en 1115 dans une donation des seigneurs de Ferrières à l’abbaye de Conches. Un seigneur de Ferrières fut l’un des compagnons de Guillaume le Conquérant. Le plus ancien titre relatif à l’église déjà sous le vocable de sainte Christine, est une bulle d’ Eugène III de 1152. Puis au tournant du XIIIe siècle, l’église est donnée à l’abbaye saint Sauveur d’Evreux. Enfin, en 1322, un document du grand cartulaire de saint Taurin nomme la paroisse Ferrère-Haut-Clochié, ce qui montre bien l’impression que provoquait déjà à l’époque sa belle tour.